Extraction, Modélisation et Gestion des Connaissances en Santé - 23 novembre

Présentations invitées

Saber Aloui, Directeur des Systèmes d’Information Territorial au sein du Groupement Hospitalier Sud Bretagne – Mise en œuvre d’outil décisionnel dans un système d’information hospitalier

Les systèmes d’information sont au cœur des pratiques des différents services, l’ensemble des processus sont informatisés ou le seront dans les années à venir. Tous ces outils sont générateurs de données qui peuvent être exploitées afin d’améliorer et d’optimiser les différents processus métiers. Dans ce contexte, le centre hospitalier est confronté à un triple défi :

  • Gérer l’immense quantité de données externes et internes auxquelles il a de plus en plus facilement accès,
  • La transformer en informations utiles à un pilotage efficace de son action s’adaptant, qui plus est, à l’évolution continue de son environnement,
  • Répondre aux besoins en outils d’aide au pilotage et à la décision.

Ces informations doivent donc non seulement être solides, d’autant plus quand elles conditionnent la définition de la stratégie au coût de réversibilité très élevé mais, en même temps être évolutives afin de permettre d’aligner en permanence les processus et les moyens engagés avec les évolutions à l’œuvre. Cette exigence se traduit de plus en plus par la nécessité d’automatiser, sur le plan opérationnel, les décisions et de procéder, sur un plan stratégique, à une analyse prédictive anticipant les évolutions. La connaissance, en temps réel, du passé et du présent, est donc devenue un facteur clé de succès incontournable de la stratégie. Conscient de cet enjeu, le CH doit faire le choix de mettre en place un système d’information décisionnel (SID) qui permet par exemple de décliner son fonctionnement global et ses performances, en une batterie de tableaux de bord pertinents. Ce système existe déjà de manière parcellaire et est difficilement accessible. En effet, les différents logiciels produisent une grande quantité de données exploitables (ou pas) sous différents formats (tableau Excel, univers BO, requêteurs, etc.). Comme le reste du SIH, ces outils ne sont pas homogènes. L’objectif est de consolider tous ces éléments hétérogènes vers un outil centralisé, facile d’accès et maintenable, répondant aux besoins de pilotage des différents métiers qui composent l’hôpital (direction générale, chefs de services, de pôles, directions fonctionnelles, etc.).

Jean Charlet, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, INSERM U1142/LIMICS – Ontologies en médecine : de l’Ingénierie des connaissances au Big Data

Les ontologies médicales commencent à être utilisées en dimension réelle dans un certain nombre d’applications de recherche d’information, d’aide à la décision ou d’intégration de données (bio-)médicales. Nous allons revenir sur la nature précise de celles-ci et sur leur rôle dans ces systèmes. En particulier, nous examinerons les conditions de fonctionnement de ces systèmes et nous verrons comment les ontologies et d’autres résultats de la recherche influent sur un certain nombre d’applications et de thématiques comme, entre autres, les Big data.

Sandra Bringay, LIRMM, Montpellier – Fouille de données de santé

Dans le domaine de la santé, les techniques d’analyse de données sont de plus en plus populaires et se révèlent même indispensables pour gérer les gros volumes de données produits pour un patient et par le patient. Les données de santé générées sont parfois trop complexes et volumineuses pour être traitées par des méthodes traditionnelles. Les méthodes d’analyse fournissent alors des outils pour transformer ces données en informations utiles pour la prise de décision et en connaissances utiles pour la recherche bio-médicale.  Appréhender efficacement la diversité de ces données n'est pas sans soulever de nombreux défis. Cette présentation illustrera l'hétérogénéité particulière des données de santé, ainsi que quelques initiatives pour la manipuler et les analyser.

Programme des sessions

09:30 Introduction de la journée. Gérard DRAY – Mines Alès/LGI2P-TIC&Santé

9h40 – 11h00 Session 1

09:40 Mise en œuvre d’outil décisionnel dans un système d’information hospitalier
Saber ALOUI – Directeur des Systèmes d’Information Territorial au sein du Groupement Hospitalier Sud Bretagne

10:15  Acceptabilité des objets connectés pour la santé – Bernard GOURVENNEC Mathieu SIMONNET, TELECOM Bretagne

10:35  Modèles symboliques pour la reconnaissance de structures dans des images médicales – Isabelle BLOCH, CNRS / Télécom Paritech

11h15 – 12h40 Session 2

11:15  Ontologies en médecine : de l’Ingénierie des connaissances au Big Data
Jean CHARLET – Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, INSERM/LIMICS

12:00  Recherche, extraction, analyse et partage de connaissances de santé guidés par les ontologies – Sylvie Ranwez, LGI2P/Mines Alès

12:20  Interface cerveau machine pour la rééducation du membre supérieur de l’hémiplégique – Gérard DRAY, LGI2P/Mines Alès

14h00 – 16h00 Session 3

14:00  Fouille de données de santé
Sandra BRINGAY – LIRMM, Montpellier

14:45  Cartes Glycémiques : Une Nouvelle approche de visualisation des données glycémiques – Vincent DEROZIER, LGI2P/Mines Alès

15:05  Fouille de données et apprentissage artificiel pour la définition et la détection de marqueurs numériques de la malaria à partir de données issues d’échantillons sanguin. Stefan Janaqi LGI2P/Mines Alès en partenariat avec Horiba Medical et Kyomed.

Appel à contribution et à participation

Retrouvez l'appel à contribution et à participation au format PDF.

Le domaine de la santé, particulièrement sensible pour les populations et les pouvoirs publics, connait une évolution dirigée par les évolutions technologiques. La masse de données numériques accessible, accrue par la démocratisation des dispositifs médicaux et la collecte de données de santé par les objets connectés de notre quotidien, impose que soient imaginées des solutions efficaces et innovantes pour le traitement de l'information. Acquisition, indexation, recherche d'information, filtrage, analyse et visualisation constituent des enjeux majeurs du domaine.
Dans le cadre des rencontres IDs'16, La journée Extraction, Modélisation et Gestion des Connaissances en Santé (23 novembre), organisée conjointement par l'Institut Mines-Télécom et l'école des mines d'Alès, se veut un lieu d'échange entre acteurs académiques et industriels pour favoriser l'émergence de solutions innovantes ou tout du moins susciter les collaborations qui pourront conduire à des avancées significatives dans le domaine.
Trois sessions seront dédiées à cette thématique, chacune d'elles débutant par un exposé par un orateur invité (acteur majeur du domaine industriel ou académique), suivi de présentations de contributions sélectionnées par un comité de programme (voir ci-dessous). Les thématiques abordées pourront concerner (liste non exhaustive) :

  • Partage des connaissances et des documents de santé : données cliniques, hétérogénéité des données de santé, analyse et exploitation de publications scientifiques, analyse à partir de réseaux sociaux, …
  • Analyse et interprétation des données à l'aide de bases de connaissances,
  • Traitement de données volumineuses : données massives, visualisation, filtrage, …
  • Données liées : intégration de données ouvertes en santé, réseau ville-hôpital, …
  • Ontologies biomédicales, extraction de connaissance, clustering et annotation de ressources biomédicales
  • Fouille de données, Traitement automatique de la Langue (TAL), apprentissage, …
  • Aide à la décision, recommandation, …

Les propositions devront être envoyées sous la forme de résumé étendu et ce avant le 31 octobre 2016. Les résumés étendus (500 mots) doivent être rédigés en français en Times 12. Ils peuvent être accompagnés d'au plus une image. Ils doivent contenir les noms et affiliations des auteurs. Le tout doit être envoyé par mail avec un sujet de message commençant par [IDs16 - Santé], au deux adresses suivantes :

Les contributions sélectionnées pour cette journée seront publiées dans un ouvrage des Presses de Mines. Pour cela il sera demandé aux auteurs un article de 6 pages maximum, rédigé selon les consignes suivantes :

  • fichier de style .dot pour les fichiers Word
  • qui correspond à ce style en PDF.

Inscription gratuite mais nécessaire pour assurer une bonne logistique avant le 15 novembre 2016 en utilisant le formulaire.